Accueil > Ressources > Ressources téléchargeables > Conquêtes et sociétés coloniales > Le Petit Journal, 12 janvier 1896 : un rapatrié de Madagascar

Ressources

Le Petit Journal, 12 janvier 1896 : un rapatrié de Madagascar

Rapatrié de Madagascar
ADY - PER 1154 1

Ce type de gravure est très révélateur de l’état d’esprit régnant parmi les colonisateurs de la fin du XIXè siècle. En représentant des figures typiques de la population française de l’époque (Gavroche, ouvrier, bourgeois, conducteur de tramway)  tous là pour écouter ce soldat qui tient un casque colonial comme trophée ou preuve de sa participation à l’aventure coloniale, la presse populaire tente de prouver qu’il existerait une approbation unanime de l’œuvre coloniale. Dans les faits, si l’existence d’une colonisation d’ « en haut » (l’influent parti colonial présent à l’Assemblée et aux motivations très diverses) est réelle, il est plus difficile de mesurer la colonisation d’ « en bas », c’est-à-dire l’adhésion et la réception de l’opinion publique au fait colonial. Et que penser de la mention « Gare de l’Est » ? Simple fait du hasard, de l’inspiration du dessinateur ou allusion nostalgique à un autre horizon, plus européen, vers lequel les Français restent tournés depuis 1871 ? Au lecteur de trancher…

Une précision sémantique s’impose cependant : à la fin du XIXe siècle, le terme « rapatrié » ne signifie rien d’autre que de retour à la patrie.


© Educ'Archives - Archives départementales des Yvelines - Plan du site - Mentions légales - Crédits