Accueil > Ressources > Ressources téléchargeables > Conquêtes et sociétés coloniales > Souscription pour la Guadeloupe, 1843

Ressources

Souscription pour la Guadeloupe, 1843

Souscription Guadeloupe
ADY - 4M2 24

Le 8 février 1843, un tremblement de terre de magnitude 8 dévastait la Guadeloupe, détruisant entièrement Pointe-à-Pitre. L’état-civil dénombra 680 décès, effectif qu’il faut sans doute multiplier par deux même si on a annoncé jusqu’à 4000 décès.

Cette catastrophe a été largement relayée par la presse de métropole et en particulier par l’Illustration. Pourtant il a fallu plusieurs semaines avant que l’événement ne soit connu.

Ce tremblement de terre de la Guadeloupe suscite partout en métropole une grande émotion et en conséquence de nombreuses manifestations de solidarité. Quêtes et souscriptions sont organisées, illustration d’une concurrence naissante entre expression de la charité catholique et de la solidarité laïque. Les Français y répondent généreusement et des sommes considérables sot récoltées. Mais on ne connaît pas très bien leur destination et on ne sait pas si elles ont bénéficié à toute la population ou bien si seuls les blancs en ont profité.

Cette catastrophe a des conséquences économiques très importantes mais bien différentes de celles que l’on imagine.

Le gouvernement médiatise l’événement avec un but bien précis. En effet en métropole les producteurs de sucre de betterave tentent de conforter leur position sur le marché au détriment des sucres coloniaux. La générosité des aides doit permettre de faire oublier les faveurs dont ont bénéficié les betteraviers.

De plus cette catastrophe arrive à point nommé pour accélérer les transformations économiques et sociales de l’île. Le séisme a détruit toutes les vieilles installations et va permettre de construire à la place des vieux moulins utilisant une main d’œuvre esclave, des usines qui emploieront des ouvriers salariés.

Ce ne sont plus les vieilles familles déjà en partie ruinées par la Révolution qui maîtrisent les circuits de production et de commercialisation mais de grandes sociétés anonymes métropolitaines.


© Educ'Archives - Archives départementales des Yvelines - Plan du site - Mentions légales - Crédits